Account
Panier

Votre panier est vide.

Agrandissement de la grotte

Publié le 10 novembre 2020

Coulisses

Pendant la fermeture administrative liée à l’évolution de la crise sanitaire en France, les Fontaines Pétrifiantes se sont lancées dans un projet d'envergure : l’agrandissement de la grotte.

Agrandissement de la grotte pétrifiante

Première partie de la visite proposée au public, le réseau souterrain comporte notamment une galerie supérieure avec une grande salle, aujourd’hui aménagée pour la visite. Dans cette salle aux allures de grotte, le public peut admirer le bassin où sont retenues les sources chaudes, riches en carbonates de calcium, avant qu’elles ne soient canalisées vers l’outil de fabrication, les échelles de pétrification.

Création d’une nouvelle galerie souterraine

L’utilisation de marteaux piqueurs, outils électroportatifs, facilite les percements dans la roche granitique et permet d’extraire rapidement de gros volumes de roche. Un travail intense d’environ 6 semaines a permis de dégager un espace de 4,5 m2, soit l’extraction de 9 m3 de granit. Le public peut aujourd’hui dans ce nouvel espace créé observer ce à quoi ressemblait l’ensemble de la grotte il y a plus de deux siècles, avant que le granit ne soit recouvert de concrétions calcaires. D’ici quelques mois, ces nouvelles parois seront à leur tour recouvertes de calcite et de belles stalactites viendront s’y former.

Éric Papon sur les traces de ses ancêtres

A l’instar des différentes générations qui se sont succédées à la tête de l’entreprise, Éric Papon s’attache à entretenir et à faire évoluer le riche patrimoine familial.

La grotte a initialement été creusée il y a plus de 200 ans par Jean Serre. Au début du 19ème siècle, le fondateur de l’entreprise souhaitait remonter jusqu’à l’origine des sources thermominérales dont il observait les résurgences sur ses propriétés. Il voulait capter ces sources et en extraire le calcaire qu’elles contiennent pour en faire des objets décoratifs. Il entreprend alors avec son gendre, Michel Papon, et quelques ouvriers, d’importants travaux de percements de galeries depuis les failles granitiques à fleur de rocher. Après 50 ans de travail acharné, ils ont fini par créer un réseau de 150 mètres de galeries souterraines. À l’aide de barres à mines, de burins, de poudre, de masses, les ouvriers ont réussi à dégager la roche pour découvrir le griffon (point de sortie principal) des sources minérales.

Dans les années 1980, Edmond-Michel Papon a entrepris de modifier le circuit de visite pour permettre aux visiteurs de découvrir les coulisses de l’entreprise. L’accès aux galeries souterraines est primordial pour que chacun comprenne l’histoire de ce patrimoine géologique et l’énergie physique déployée pour creuser la roche dans de telles proportions. De nouveaux percements, à la dynamite cette fois, ont été nécessaires pour créer un parcours de visite sous la forme d’une boucle. Cet agrandissement a aussi permis d’intégrer un passage par la galerie d’épuration prolongeant l’expérience souterraine du visiteur et complétant sa compréhension du procédé de pétrification.

Rétrospectives et suite de ce projet

C’est l’arrêt brutal de l’activité imposé par la crise sanitaire, arrêt inédit dans l’histoire de la pétrification, qui a déclenché le percement de l’agrandissement de la grotte. Un travail laborieux et très physique malgré l’usage de matériels plus modernes que ceux utilisés par Jean Serre, Michel ou encore Edmond-Michel Papon.
Ce projet ambitieux sera dorénavant poursuivi régulièrement dans les années à venir, notamment pendant la période de fermeture annuelle en novembre. L’objectif est de faire dans cet espace souterrain une nouvelle salle où l’eau imposera davantage le poids de son origine volcanique. Le visiteur appréciera au plus près les captages des sources thermominérales.

Nous ne manquerons pas de vous tenir informés des avancées de ce courageux projet  !

Partagez cette actualité


A lire aussi...

Presse Mentions légales Conditions Générales de Vente